Rencontre avec Sébastien Dossin (Ads 2003)

Horizons : Sébastien, quel a été ton parcours au Collège et depuis ta sortie de celui-ci ?

Sébastien Dossin : Je suis arrivé au Collège en 5e primaire et j’y ai terminé ma rhéto, en 2003. Au moment du choix de mes études, j’étais partagé entre beaucoup de centres d’intérêts. J’avais envie d’opter pour quelque chose de plus artistique mais la famille m’encourageait plutôt vers l’université. Le choix s’est finalement porté sur des études de bio-ingénieur. Après deux ans, je ne me sentais pas dans ma voie. Malgré le grand intérêt que je portais à ces études, il me manquait quelque chose et j’avais l’impression d’y étouffer. Je ne sais pas si des personnes qui n’ont pas un sens artistique peuvent le comprendre, mais j’avais un réel besoin de créer. Voulant allier l’agronomie et la création, je me suis inscrit dans une école d’architecture du paysage. Cela me convenait beaucoup mieux. Trois ans plus tard, j’étais diplômé, avec un mémoire sur les jardins médiévaux et renaissants.

Rapidement, je me suis installé comme indépendant et j’ai collaboré avec différents bureaux d’études et entreprises. Mais avec le temps et la crise, leurs commandes ont diminué et j’ai manqué de travail.

Après une longue période de doute et de remise en question, j’ai décidé de me consacrer à autre chose, tout en gardant une activité de conseil en aménagement de jardin.

Il faut savoir que parallèlement à mon cursus scolaire et supérieur, je suis entré dans l’équipe de décoration florale de l’église de notre Collège. Quelques années plus tard la responsable est partie et on m’a demandé de reprendre la place. J’y ai appris beaucoup et, à voir les réactions enthousiastes quand je faisais la décoration, je me suis dit que je pourrais proposer des montages floraux dans d’autres contextes. Et aujourd’hui, les fleurs prennent le dessus sur mon activité première de paysagiste.

Horizons : D’où provient cette passion pour le monde floral ?

Sébastien Dossin : Vaste question… A vrai dire, je n’en sais rien. D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours aimé les fleurs. Depuis ma plus tendre enfance, ma maman a veillé à me montrer la beauté de la nature en l’admirant tout en la respectant. Aujourd’hui, le fait de pouvoir assembler des fleurs et d’en faire une forme d’art me passionne particulièrement.

Horizons : Peux-tu nous expliquer les services que tu proposes dans le cadre de ton activité professionnelle ?

Sébastien Dossin : Il y a quelques temps, j’ai lancé un service de décoration évènementielle. Cela va de la décoration complète d’un mariage à quelques centres de tables en passant par des réceptions d’entreprises ou des créations plus spécifiques. J’aime beaucoup les défis et les demandes un peu extravagantes sont les bienvenues. Mon principal souci est de fournir un service de qualité, sur mesure et à des prix les plus raisonnables possible. J’ai donc fait le choix de ne pas avoir de magasin pour être réellement disponible pour mes clients, pour les accompagner dans leurs projets et assurer les livraisons dans les temps requis, sans être bloqué par les horaires d’ouverture d’un magasin. J’aime particulièrement quand le client me donne seulement quelques indications et me laisse carte blanche pour la suite. Ceux qui m’ont fait cette confiance ne l’ont jamais regretté. (Rire).
Parallèlement à cela, je commence à donner des ateliers d’art floral à Bruxelles et à Louvain-la-Neuve. Les premiers ateliers ont remporté un franc succès. En pratique, je loue une salle et j’apporte tout le matériel nécessaire. Le but est vraiment que chacun rentre chez soi avec ses fleurs et la joie d’avoir passé un bon moment de rencontre et d’échange.

Horizons : As-tu quelques réalisations dont tu es particulièrement fier ? Un souvenir professionnel marquant ?

Sébastien Dossin : Je suis un grand perfectionniste donc je vois toujours quelque chose à améliorer, ce qui permet de garder les pieds bien ancrés sur terre. J’ai plusieurs très beaux souvenirs, tant à l’église que pour mes clients. J’ai également participé à plusieurs concours d’art floral et les réactions émerveillées des visiteurs sont une magnifique récompense, indépendamment du prix reçu.
Pour moi, les plus beaux souvenirs sont ceux des gens qui commentent et admirent mes créations, en ne sachant pas que c’est moi qui en suis l’auteur. Je ne suis pas quelqu’un de fier ou de vantard par nature… mais mes plus beaux moments professionnels sont constitués de petits bonheurs simples comme ceux-là.

Horizons : Es-tu satisfait de ton bilan professionnel actuel ? Envisages-tu des projets nouveaux ? Des pistes à créer ?

Sébastien Dossin : Après les moments de doutes que j’ai traversés, je suis heureux de voir la tournure que prennent les choses et les réactions de plus en plus enthousiastes des gens qui viennent à mes ateliers ou qui me font confiance pour fleurir leurs évènements.
En ce qui concerne de nouveaux projets, j’ai plusieurs envies artistiques mais, pour l’instant, je préfère concentrer mes efforts sur le lancement de mes projets floraux. Je fais le maximum pour arriver à ne vivre que de cette passion des fleurs qui m’anime.

Horizons : As-tu une anecdote, un souvenir marquant de ton passage au Collège ? Un point qui t’a marqué ?

Sébastien Dossin : J’ai passé de très beaux moments au Collège et j’y ai rencontré des gens formidables. J’ai aussi connu des moments plus difficiles mais la vie est ainsi faite qu’on ne garde que les bons souvenirs.  Je garde notamment le souvenir de certains professeurs qui avaient un sens humain rare et précieux ! Ils m’ont aidé à grandir, non seulement sur le plan intellectuel, mais aussi en humanité.
Je ne pourrais pas évoquer mes souvenirs au Collège sans parler de l’atelier parascolaire de dessin de Madame Lurquin qui m’a tant appris, pendant les nombreuses années où j’étais son élève.

Horizons : Un conseil, pour terminer, à nos jeunes « anciens » ?

Sébastien Dossin : Surtout ne pas se décourager dans les épreuves et travailler pour arriver là où ils veulent. Il faut se fixer des objectifs et s’y tenir autant que possible. Je pense qu’il est important de croire en ses rêves et il faut se donner les moyens d’y arriver, mais pas à n’importe quel prix. Plus important que la réussite matérielle est la réussite humaine. Il est essentiel de ne pas renoncer à ses principes et ses valeurs pour réussir.

Horizons :
Vous retrouverez les créations, les coordonnées et les renseignements pratiques des prochains ateliers floraux de Sébastien Dossin sur son site www.conceptionvegetale.com  ou par tél au +32 (0) 475/36.82.72. Merci, Sébastien et bon succès !