Yves STREULENS (Ads 1958) est décédé le 14 mai 2021. Il fut chef de service de cardiologie à l’Hôpital Ambroise Paré à Mons. A l’occasion du renouvellement de sa cotisation AESM, il avait envoyé ce mot ci-dessous à Etienne Rigo, notre Président suivi de ce qu’il appelait son Testament philosophique.

Monsieur le Président,

Je profite de votre souhait de cotisation pour vous faire savoir que, atteint d’une maladie grave au pronostic péjoratif, si à l’avenir, je ne réponds plus à vos demandes, c’est parce que Hippocrate, Avicenne et Schweitzer m’ont donné rendez-vous…

Par ailleurs, j’ai rédigé un (très) court testament philosophique qui sera remis à l’église lors de mes funérailles et visant à améliorer notre attitude existentielle et donc, notre bonheur de vivre. Je vous le joins.  Si vous pensez qu’il pourrait être d’une certaine utilité à vos lecteurs, pourriez-vous alors le faire figurer dans la revue à l’annonce de mon décès.

Sachez que j’ai toujours été très attaché au Collège que je remercie pour la formation reçue.

Yves Streulens

Mon Testament philosophique :

Quelle est, en définitive, notre mission sur cette terre, sinon celle d’apporter, dans la mesure de nos moyens, notre pierre à l’édification d’un monde meilleur ?

Ceci demande une attitude positive et altruiste tout au long de notre parcours existentiel.

Etre de bonne volonté et porter l’autre vers le haut sont les bases d’une vie sociale réussie.

A titre de simples références, trois auteurs bien différents dans leur genre nous en font part à leur manière. Citons SAINT EXUPÉRY quand il écrit « On ne voit bien qu’avec le cœur », pensons à BREL quand il chante « Quand on a que l’amour », ainsi que BRASSENS avec « Toi, l’Auvergnat ».

Dans vos actions, visez l’excellence et face aux difficultés rencontrées, n’oubliez jamais que c’est dans la tempête que l’on reconnaît les grands capitaines.

Chaque vie est un roman mais, si tout a une fin, ce que l’on a semé avec amour demeure ; y mettre le meilleur de sa personne face aux aléas de l’existence est source de bonheur et satisfaction. Bon sang ne saurait mentir !

Merci de m’avoir lu et bon vent…