Saint-Michel, une éco-school, par Vincent de Vos

Dans cette rubrique, M. Vincent de Vos, professeur titulaire de classe de Poésie, nous livre quelques informations sur ce qui se vit d’original au Collège. C’est ainsi que depuis deux ans, le Collège est devenu une « éco-school » !

L’an dernier, la classe de 5T1 s’est lancée avec l’aide de Mme Nathalie Pétillon, ancienne enseignante de sciences, de Mme Anny Devos, professeure de géographie et de Mme Dorotha Loks, titulaire de rhétorique, dans l’aventure Ecoschool. Il s’agissait d’informer et de sensibiliser les élèves à l’écologie afin qu’ils adoptent une attitude écoresponsable et qu’ils véhiculent un message porteur auprès des plus jeunes. De nombreuses idées émanèrent des discussions : la confection de potagers dans les « jardins » du Collège, la mise en place de plantes « purifiantes » dans les classes, le réaménagement de la cour 5-6 par la plantation d’arbres et par la confection d’un poulailler ! Mais il nous fallait rester réalistes…
Trois projets furent finalement retenus. Le premier consistait en une enquête sur le tri des déchets au Collège. Denis Jacob du Coren vint en classe et proposa une enquête « fouillée » aux services logistiques. On découvrit que nous n’étions pas des mauvais élèves mais que des efforts dans certains domaines devaient être déployés. Dans la même lignée, Hari Verlaet, de la plateforme DD, vint en labo de sciences et nous invita quelques jours plus tard à l’ULB. On mêla l’utile à l’agréable à travers toute une série d’expériences…

Enfin, nous pûmes visiter, grâce à France De Belder, le centre Recyclis à Drogenbos. On put comprendre visuellement, auditivement et olfactivement tout ce qui se déroulait dans cet endroit déconcertant !
Le deuxième projet fut l’embellissement du couloir des 5e. Il nous fallait une équipe d’élèves disponibles après 16 heures qui allaient mettre une couche de primaire écologique. Sur celle-ci, Anne-Sophie Brysse allait réaliser sa fresque urbaine dans laquelle se retrouveraient les valeurs du Collège. Du Street Art dans cette vénérable institution ! Plusieurs dessins préparatoires furent proposés pour aboutir à un résultat dépassant nos espérances. L’œuvre artistique n’a subi aucun dommage, preuve que les élèves respectent un espace conçu par et pour eux !

Le troisième projet fut un concours de propreté organisé dans les classes de 5e et de 6e années. On put constater une belle amélioration de la situation grâce au passage régulier d’élèves responsables. A leur demande, on installa aussi une fontaine à eau sur le palier du deuxième étage qui satisfait les rhétoriciens !
Aujourd’hui, Ecoschool continue et se renforce à travers le projet « A good food  for a good planet » en 5T5 (ancienne 5T1). Le gaspillage alimentaire est au centre du projet : Caroline de Roos, de Goodplanet, a proposé une enquête sur le gaspillage alimentaire à la maison, à l’école et dans les commerces aux étudiants.

Les élèves rendront leurs résultats en février prochain avant de confectionner une soupe « d’invendus » à leurs condisciples de 5e le 20 mars. La classe de 6T2 va, elle, organiser le 26 mars, une journée Autre des « 100 jours » : de l’environnement, du durable, de la biodiversité, du recyclage, du bio … seront présentés via des ateliers et des conférences.
Des plateformes DD (Développement Durable), Énergie , OXFAM… seront de la partie. Un atelier de recyclage de palettes permettra de créer du mobilier de cour. Des peintures murales (et au sol) seront réalisées par des élèves artistes afin d’embellir leur lieu de vie… Toutes ces belles expériences inscrivent le Collège dans la modernité pédagogique, écologique et durable en formant des élèves citoyens du monde !