Rentrée et réédition des jeux de saint-louis

C’est dans une ambiance bon enfant que les 2300 élèves de notre Collège se sont retrouvés autour de leurs nouveaux professeurs début septembre. Sous une apparente stabilité dont témoigne le chiffre invariable du nombre d’élèves inscrits chaque année, se cachent malgré tout quelques changements loin d’être anodins. C’est au premier degré des humanités qu’apparaissent certaines mutations pédagogiques. Traditionnellement le Collège ouvre 12 classes de 1è et 12 classes de 2è. Cette année cependant nous avons été contraints de n’ouvrir que 11 classes de 1è contre 14 (!) de 2è.

Le nombre de périodes attribuées par le ministère et permettant l’organisation des cours demeurant lui inchangé, il a fallu pour ce faire fermer également une classe de 3è.

L’origine du problème ?

Le grand nombre de doubleurs en fin de 2è année qui avoisine les 50 élèves (2 classes donc)… Chacun se livrera à l’analyse qu’il veut de ces chiffres mais on rappellera simplement que les derniers décrets « inscription » et « mixité sociale » imposent aux écoles l’accueil d’élèves aux profils scolaires très disparates mais n’offrent aucun moyen de remédiation supplémentaire. On ajoutera que l’élève passe quasi obligatoirement de 1è en 2è et on comprendra plus facilement comment on atteint ce chiffre de doubleurs en fin de 2è… Un nouveau casse-tête (défi… diront les plus optimistes) se pose donc au corps professoral. Un de plus. La solution imaginée par le ministère semble résider dans l’organisation obligatoire d’épreuves certificatives communes aux différentes écoles en fin de 2è en mathématique et en français. Si l’on se rappelle le niveau de difficulté du CEB imposé à tous les élèves en fin de 6è primaire, on peut imaginer que le pouvoir politique veut organiser ainsi le passage quasi automatique d’un cycle à l’autre, ce qui ne fera que reporter le problème du niveau 1-2, vers le niveau 3-4…

A suivre donc, non sans inquiétude.

Réédition des « jeux Saint-Louis »

A la fin du mois de juin 2012, la rédaction d’e-Horizons fut contactée par un parent, ancien élève du Collège, Renaud de Borman (ads 1986). Celui-ci souhaitait vous faire partager la joie qu’il avait ressentie en relançant les joutes sportives que les plus expérimentés d’entre nous avons bien connues : les traditionnels « Jeux Saint-Louis ». C’est avec grand plaisir que nous ouvrons nos colonnes à Renaud qui par ses mots et ses photos nous fait revivre sa belle initiative. Bravo et, au nom de nous tous, merci à son équipe et à lui ! Renaud, à toi la parole :

« Une initiative d’un ancien devient réalité : la réédition des Jeux de Saint-Louis a eu lieu ce lundi 25 juin 2012. Récit établi au nom du comité des jeux Saint-Louis, par Renaud de Borman (ads 1986) et ancien champion de ces mêmes jeux en 1979… !

Octobre 2011, à l’initiative d’un ancien du Collège, actif dans l’APECSM (Association des Parents du Collège), l’idée de ressusciter les Jeux de Saint-Louis (de Gonzague) est lancée. La dernière édition remontait aux années 1990. Pour les plus jeunes, Saint-Louis de Gonzague est un Jésuite, décédé à 23 ans le 21 juin 1591 ; il est le saint patron des jeunesses catholiques. A la question : « Si vous deviez mourir dans une heure, que feriez-vous ? «

Il aurait répondu : « Je continuerais à jouer. « Bel exemple de confiance en Dieu qui a inspiré la création des Jeux de Saint-Louis au début du 20ème siècle au Collège.

Janvier 2012, la toute nouvelle directrice des Primaires, Madame Diane Morandini, donne son feu vert pour l’organisation des Jeux pour les 4 classes de 5ème Primaire.

Juin 2012, les préparatifs se succèdent et ce sont finalement 5 parents volontaires, 15 élèves d’humanités et 100 élèves de 5ème primaires sur 103 qui participent à la journée olympique.

Au programme de cette édition spéciale «London 2012», deux épreuves collectives pour déterminer la classe championne des Jeux : une traction à la corde et une course relais par classe, le tout sous les encouragements des titulaires de classe.

Ensuite ce sont les 4 épreuves individuelles qui ont permis d’établir les podiums : lancer du poids, lancer de fléchettes, saut en longueur et saut en hauteur. Last but not least, un prix a également été décerné au sportif le plus fair-play durant la journée.

L’Association des Parents a soutenu cette belle initiative et a financé la journée, notamment par l’achat des 24 médailles qui ont couronné nos championnes et champions et par l’acquisition de la coupe qui, nous l’espérons, sera remise en jeu chaque année. La prochaine édition est déjà prévue en juin 2013 avec les 5ème et 6ème primaires.

La journée sportive s’est clôturée par l’arrivée des parents à 15 heures avec un grand goûter. Les participants ont repris des forces, le temps que les centaines de résultats soient encodés et triés pour déterminer les classements individuels. C’est la directrice en personne qui a ensuite procédé à la remise des médailles aux élèves. Tous, très fiers, arboraient un sourire jusque derrière les oreilles.

Cette journée a connu un franc succès grâce à l’investissement personnel de quelques parents et de quelques élèves d’humanités qui ont profité de leur «jour blanc» pour participer à cet événement. »