Projet au Bénin

Horizons : Toujours dans le cadre de « Ichec Housing Project », l’AESM a soutenu un second projet porté par des Anciens au Bénin également. Laura Kneip (ads 2017) et Hadrien Godts (ads 2016) nous relatent ci-après leur expérience.

Chers Anciens,

Il y a quelques mois, l’AESM a décidé de soutenir notre projet de développement au Bénin dans le cadre de notre deuxième année d’étude à l’ICHEC. Si à ce moment-là nous ne savions pas encore trop à quoi nous attendre, nous revenons aujourd’hui avec une expérience incroyable à vous raconter. Pour rappel, nous sommes partis à deux équipes pendant un mois lors duquel nous avons participé à des chantiers de solidarité et des échanges culturels.

L’équipe qui s’est rendue à Abomey, non loin de la capitale, a travaillé sur trois chantiers différents. Le premier consistait à rénover le siège de RAJES, notre association partenaire locale, pour transformer le bâtiment en une médiathèque permettant aux habitants de la région de s’instruire et d’avoir accès à internet facilement. Le second était un chantier de sensibilisation à la santé et l’hygiène dans les écoles de la région, dans lesquelles nous apportions des dispositifs de lavage de main financés par le projet, avec l’aide de l’AESM. Le dernier chantier avait pour but de redonner une seconde vie au bâtiment d’une école primaire dans le but d’accroitre le taux de scolarisation.

L’autre équipe qui logeait à Dassa, plus au nord, travaillait également sur trois chantiers. Le premier avait pour but d’aider la construction d’urinoirs « occidentaux », afin de rendre plus attractif le centre d’agrotourisme de l’autre association partenaire, CPN les Papillons. Le second chantier avait lieu dans la ferme-école de la même association. Les jeunes y ont participé chaque jour, par deux fois, aux tâches suivantes : arroser les plantes, nourrir les animaux, nettoyer leurs cages, entretenir les bâtiments, ranger les réserves, labourer le champ, etc. Le dernier chantier avait également lieu à la ferme : la clôture qui l’entourait devait être remplacée par une autre clôture, plus robuste. Ce chantier a occupé l’équipe de Dassa pendant la dernière semaine de notre séjour.

 

Durant tous ces chantiers nous travaillions avec des partenaires béninois de notre âge, avec qui nous avons pu échanger au quotidien, afin de découvrir d’autres habitudes, d’autres modes de vie, bref : une autre culture. Nous sommes tous les trois d’accord sur le fait que cette expérience était hors du commun et extrêmement enrichissante, tant sur le plan culturel que personnel. C’est pourquoi nous tenions à vous remercier infiniment d’avoir cru en ce projet et de l’avoir rendu possible. En tant qu’anciens du Collège Saint-Michel, nous sommes fiers de voir que l’AESM soutient ce genre d’actions qui, nous l’avons vu, ont un réel impact sur le quotidien de ces personnes. Nous sommes partis des rêves plein la tête, et revenus des étoiles plein les yeux.