Nouvelles du Collège St-Michel

L’école face au Coronavirus

Chacun l’aura compris, cette rentrée n’a ressemblé à aucune de ses devancières. La présence simultanée de 580 élèves de primaire, de 1545 élèves de secondaire et d’une grosse centaine d’adultes rendait illusoire l’idée de maintenir à tout moment 1,5 m entre chaque personne. Toutefois, le Collège a pu continuer à tourner jusqu’au 28 octobre. Les protocoles sanitaires mis en place ont été respectés par les élèves, qu’il s’agisse du port constant du masque (sauf lors des cours de gym), de l’aération des classes ou encore de l’utilisation fréquente du gel hydro-alcoolique.   Grâce au travail colossal des huit éducateurs, les contacts les plus proches des quelques cas positifs ont été identifiés rapidement et leurs familles furent averties, tout comme les enseignants.  Au 20 octobre, M. Gallez estimait que les absences pour quarantaine concernaient 10% des élèves (avec de grandes disparités entre classes) et 12% des enseignants.

En marge du volet sanitaire, la planification des activités extrascolaires a dû être repensée elle aussi.  Dès la rentrée, la direction a informé élèves et parents qu’aucun voyage scolaire ne serait organisé cette année.  Les sorties culturelles étaient suspendues elles aussi.  En octobre, la porte fut laissée ouverte pour les retraites de janvier en 4e, 5e et 6e, mais sans séjour hors de nos murs.  Au cours de ces dernières semaines, les répétitions de la pièce des professeurs et celles du Théâtre des 3 Portes furent arrêtées et les projets, postposés d’un an.  La liste des activités extérieures et des partenariats enrichissants avec les mondes associatif et culturel auxquelles n’auront pas pu participer les élèves est longue, mais ces activités qui témoignent de la vitalité de la vie au Collège reprendront l’an prochain.

Sur le plan pédagogique, les adaptations furent de mise également, en classe comme en dehors. La Direction s’est attelée à préparer le passage, jugé probable dès septembre, à un enseignement réalisé à distance.   Elle a décidé de supprimer la session de Noël et a veillé à ce que les enseignants maîtrisent mieux certains outils numériques.  Ainsi, tous les professeurs ont pu suivre une demi-journée de formation, et Mmes Jacoby et Fiévet ont été chargées d’aider leurs collègues dans l’utilisation de Moodle et de Classroom.  

Un potager au Collège

La cour 5-6 est dotée depuis juin dernier d’un coin de verdure.  Nul ne sait si une rivière y chantera un jour, mais ce potager a déjà fière allure.  Aidée par l’asbl Tournesol, la cellule Eco-school de notre Collège s’est lancée courageusement dans ce projet.  M. Masson, l’éducateur des 6e, et une équipe d’élèves et de professeurs auront d’abord dû acheminer 15 tonnes de terre et les répartir sur une dizaine d’emplacements préalablement aménagés. Il a ensuite fallu que M. de Vos mette au point un système d’arrosage et que Mme Loks, ingénieur agronome de formation, choisisse les plantations les plus adaptées.  D’ores et déjà, il est prévu que poussent des tomates, des choux, des courgettes, des potirons et quelques plants de vigne.  Ce n’est qu’un début.  Comptons sur le dynamisme de la cellule Eco-school, composée d’élèves et de professeurs, pour ne pas en rester là et mettre encore plus de vie sur le site.

Fenêtre sur Compagnie

Le 29 septembre, jour de la Saint-Michel, le père Gilles Barbe sj, professeur au Collège depuis deux ans, prononçait ses vœux solennels dans l’église Saint-Jean-Berchmans, en présence de nombreux pères jésuites.  Les élèves furent associés à ce moment important puisque toutes les classes ont reçu la visite d’un père jésuite pendant une heure.  Ce fut l’occasion pour ces visiteurs de rappeler certaines spécificités de la Compagnie de Jésus, d’évoquer leur parcours personnel et, surtout, de répondre aux questions des élèves.