Le rayonnement de notre revue Horizons : quelques chiffres, quelques pays

Pour l’équipe de rédaction d’une revue, comme pour ses lecteurs, il n’est pas inintéressant de tirer quelques enseignements des nouveaux outils informatiques. Voici de quoi alimenter notre réflexion commune.

Pour mémoire, depuis le mois de mai 2011, l’édition « papier » d’Horizons a cédé la place à la version électronique que vous consultez actuellement. Le numéro 77 a été celui de la métamorphose. Pari audacieux certes, pari souhaité de coller davantage à la modernité de l’époque mais pari imposé aussi par les contraintes financières. Il nous apparaissait en effet difficilement supportable de voir près de 60% du budget annuel de notre association dévorés par 4 numéros d’une revue éditée à 1200 exemplaires. Le Conseil d’Administration de l’AESM a donc jugé avec sagesse qu’il y avait mieux à faire avec vos cotisations pour soutenir les nombreuses activités de nos membres, des élèves et du Collège en général.

Cette transformation est-elle une réussite ? Ce n’est évidemment pas à nous d’ y apporter une réponse. Si l’on en juge toutefois par les avis qui nous sont régulièrement transmis, il semble que vous ayez apprécié cette modernisation de la transmission des informations entre nous. Nous demeurons bien évidemment ouverts et attentifs à toute suggestion et collaboration que vous seriez susceptibles de nous proposer.

Quelques éléments statistiques sont cependant de nature à enrichir notre réflexion et à nous inciter à poursuivre en cette nouvelle voie. Outre l’aspect budgétaire évident : un numéro d’e-Horizons coûte bien moins cher en frais de réalisation et n’engage plus aucune dépense postale. Horizons en version électronique est désormais envoyé non plus à 1200 personnes mais à plus de 5500 ancien(ne)s. La progression est remarquable d’autant qu’elle ne tient pas compte des possibilités (infinies) de retransmission de l’ensemble de la revue ou d’un de ses articles par ces mêmes ancien(ne)s via le Net.

Autre information intéressante : le rapport de localisation géographique indique que notre revue a été transmise et « ouverte » dans 46 pays à travers le monde. Si la Belgique occupe logiquement la première place avec 71 % des ouvertures du mail d’envoi de la revue, ce sont les Etats-Unis qui occupent la deuxième place avec près de 19% des consultations, loin devant la France en troisième position avec 4%. Suivent le Royaume-Uni, le Luxembourg, la Suisse, le Maroc, le Canada, les Pays-Bas, l’Espagne, l’Australie, l’Allemagne, le Japon, le Portugal, Singapour, la Thaïlande, l’Italie, le Brésil et l’Egypte enfin pour ne s’en tenir qu’au « top 20 ». Le réseau « Saint-Mich’» est donc bien planétaire… Et si vous nous permettez un brin d’humour, dans ces conditions il apparaît presque normal qu’Alain Deneef, le nouveau Président de l’Union mondiale des ancien(ne)s élèves des jésuites, soit issu de notre Collège !

Redevenons sérieux pour tirer deux enseignements de ces constats : en ce qui nous concerne, insister une nouvelle fois sur l’importance de maintenir notre base de données à jour et en ce qui vous concerne, veiller à nous transmettre immédiatement vos changements d’adresses électronique ou postale. Il y va du renforcement de nos liens amicaux entre ancien(ne)s et surtout de l’efficacité de notre action à votre service. D’ici-là, bonne lecture à tous !