La fête du Collège

Fête du Collège :

Moment de convivialité et de retrouvailles par excellence, la traditionnelle fête du Collège s’est déroulée le samedi 4 mai sous un soleil quasi printanier. Comme chaque année, parents, grands-parents, professeurs, ancien(ne)s et élèves ont partagé bien des activités l’espace d’une journée endiablée. Les photos en attestent : il y avait de tout et pour tous les gouts ! Stands ludiques, petite et grande restaurations, bars, démonstrations pédagogiques, activités parascolaires, engagements sociaux, sports,… Tout était présenté dans la joie et la bonne humeur ! Mais incontestablement la vedette de cette année, c’était la comédie musicale conçue et jouée par l’ensemble de l’école primaire lors de deux représentations hautes en couleurs dans une Salle Saint-Michel pleine à craquer ! Les instituteurs Estelle De Lange, Béatrice Noël, Jean-Luc Thonet et Yves Khordoc, devenus metteurs en scène pour l’occasion, nous racontent ici leurs aventures magiques. Bravo à eux et à leurs 600 artistes !

Notre aventure a commencé en septembre 2011 lorsqu’un professeur de l’école primaire, Thierry Martin, a parlé de son envie de réaliser un nouveau spectacle à l’échelle de Kaidara (notre précédent spectacle de 2005) sur le personnage de J.M Barrie, Peter Pan. Son objectif était de réaliser un projet multidisciplinaire en incluant toutes les différentes sections de notre école.

De septembre 2011 à septembre 2012, deux autres professeurs, Pascal Geulette et Yoann De Clerq, se sont inspirés de l’histoire originale pour nous replonger au cœur du Pays de Jamais Jamais.

Matthew est un adolescent qui souhaite grandir plus vite que les autres. L’imagination ne lui sert à rien. Son père, un ancien enfant perdu, retourne au Pays de Jamais Jamais pour convaincre Peter Pan de « sauver » son fils et lui prouver que l’imagination est importante ! Bien sûr, tout aurait été plus simple si le Capitaine Crochet n’essayait pas de compromettre ses plans. C’est donc avec plaisir que James retrouve les enfants perdus, les indiens, les pirates et les autres créatures imaginaires.

Les scénaristes ont introduit cette thématique de l’enfant qui souhaite grandir trop vite. N’est-ce pas là un problème actuel de notre société ? Tout va trop vite et on « zappe » facilement de l’un à l’autre. Nous passons d’une activité à une autre. Avec nos téléphones hybrides, on communique plus vite, on connaît tout, tout de suite. On ne prend plus le temps…

C’est en septembre 2012 que le travail du comité du spectacle commence. Des professeurs et des parents des sections primaires et secondaires se sont investis pendant un an. Les uns pour le décor, la musique, les chorégraphies, les autres pour les costumes, le maquillage, la mise en scène.

La mise en scène a commencé en octobre 2012 avec Yves Khordoc, Béatrice Noël, Estelle De Lange et Jean-Luc Thonet comme metteurs en scène. Pendant toute l’année, ils ont été très complémentaires dans leur manière de mettre en scène. Très rapidement, les comédiens ont commencé à s’amuser entre eux et à devenir une petite famille, les grands veillant sur les petits. Il faut savoir que la troupe se compose d’enfants de 6 à 12 ans, mais qu’il y a également des élèves et des professeurs du secondaire.

Demander à un enfant de 6 ans de jouer une pièce de théâtre n’a rien de facile. Mais chacun a progressé selon son rythme et est parvenu à se dépasser. Le monde artistique étant peu exploité dans notre emploi du temps scolaire, nous avons pu, par l’intermédiaire de ce spectacle, y contribuer un petit peu et toucher pas mal de compétences peu sollicitées habituellement.

La partie musicale a débuté en janvier 2013. Les professeurs ont choisi leur numéro. Certains ont préféré chorégraphier des pas, d’autres chanter en live. Puis nous avons fait appel aux musiciens. Un mélange de simples débutants et de vrais professionnels : des parents, des élèves du secondaire et un chef d’orchestre.

La semaine précédant le spectacle, nous avons tous changé de métier. Les enfants n’étaient plus des élèves mais de vrais comédiens. Lors des représentations, ils ont montré un grand professionnalisme. Les professeurs ont joué aux régisseurs, décorateurs, musiciens, … C’est lors du chant final que nous avons pu contempler l’ampleur d’un tel projet. Plus de 600 personnes pour permettre aux spectateurs de rêver. Chacun a apporté sa pierre à l’édifice dans ce spectacle qui fut grandiose.

A tous, merci infiniment. C’était un moment magique que nous ne sommes pas près d’oublier !

Notre blog :
peterpanstmichel.wordpress.com/

Nos photos :
Album Google 1
Album Google 2