In memoriam Pierre Vergeynst

Nous avons appris avec tristesse le décès de notre ami Pierre Vergeynst, qui avait tant donné pour l’AESM. Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à ses proches. Voici deux mots de deux de ses anciens collègues à l’AESM.

« Pierre tu nous a quittés, trop tôt ! Membre très actif de notre équipe, tu as rayonné parmi nous, chacun de nous se souvenant d’un homme prêt à rendre service, ayant de l’énergie et du caractère, très attentif à autrui. Les Anciens étaient pour toi une continuation de ton activité professionnelle et sociale. Vis-à-vis de chacun tu faisais preuve d’un esprit d’équipe et, parfois avec beaucoup d’humour, tu nous aidais dans des situations plus difficiles… Pierre tu es parti trop tôt, mais tu restes dans nos cœurs… » (Jean-Claude Nachtergaele).

« Mon ami Pierre est parti. Je suis très triste. Pierre était un type vraiment bien. Il s’est donné à fond pour l’élaboration des deux derniers annuaires de l’AESM, dont le 2005. Autrement dit, la base de données actuelle de l’AESM lui doit beaucoup. Pierre était parfois bougon, râleur, mais plein d’humour et ses humeurs chagrines s’envolaient dans un rire, lorsqu’il réalisait la vanité de son ire. Pierre était travailleur, efficace, droit et très dévoué. Il était aussi profondément gentil. Pierre, mon ami, pourquoi donc a-t-il fallu que tu partes ? Nous avons parlé, nous avons travaillé, nous avons ri. Ces souvenirs – là, tu me les laisses, Dieu merci, tu ne les as point pris dans ton bagage. Ils vont m’accompagner sur ce chemin-ci. Je lève la main, je te fais signe pour te dire au revoir, alors que ta silhouette s’estompe et que tu t’éloignes sur l’autre chemin, inexorablement. Mais dis-moi, Pierre, un dernier mot: si tu le pouvais, dis-moi comment c’est là-bas, de l’autre côté du grand mur ? » (Michel Jadot).