Go Nestor ! Go Stéphane De Mesmaeker !

Du Boulevard Saint-Michel à la Rue Saint-Michel, il n’y a que le métro à prendre. C’est dans une jolie brasserie bien bruxelloise que nous rencontrons Stéphane De Mesmaeker (ADS 1990). « Vas-y Nestor » est notre signe de ralliement. Nous faisons connaissance d’un Ancien calme, réfléchi qui, nous le croyions, voulait nous présenter sa Start-up : « Go Nestor ». En fait de jeune pousse, il s’agit de son hobby ! Sorti du Collège en 1990, Stéphane a prolongé de quelques arrêts son trajet matinal en tram et a débuté sa carrière universitaire à l’ULB avec comme objectif de devenir Ingénieur Civil. Déjà contaminé par un virus informatique, c’est à Louvain-la-Neuve qu’il trouve la formation qui lui permit d’obtenir le diplôme fort convoité d’Ingénieur informaticien.

N’ayant pas encore commencé ce qu’il espérait être son dernier blocus, une grande entreprise américaine lui a proposé un job à l’étranger. Passionné par son métier, il se rend compte que certaines connaissances en finances et en économie lui sont indispensables pour exceller dans celui-ci. Il reprend alors des cours du soir et obtient un MBA (Master in Business Administration) 2 ans plus tard. Fort de ses savoirs et de ses compétences, il s’installe tout naturellement comme consultant en informatique et exerce depuis 18 ans le métier d’Architecte d’Entreprises.

« Apporter une forte valeur ajoutée aux clients, écouter les gens du métier de la banque et de l’assurance et autour de cela proposer et construire des solutions IT performantes et d’actualité », voilà son quotidien. A nouveau Stéphane suit des cours, stages et formations pour améliorer ses capacités de communications humaines pour que les transitions se passent le mieux possible auprès des employés de ses clients.

Interview de Stéphane De Mesmaeker (ADS90)

Horizons : « Magnifique carrière Stéphane mais… GoNestor dans tout cela ?
Stephane De Mesmaeker : C’est l’application mobile que j’ai développée avec deux amis informaticiens pour répondre à notre souci de trouver des Baby-sitters pendant que mon épouse et moi jouons au Hockey. Par la même occasion, je l’ai également conçue pour répondre à la demande de mes amis hockeyeurs de trouver un arbitre pour nos matches. L’application ne s’arrête pas là : elle est aussi très utile pour les patrouilles des mouvements de jeunesse désireuses de trouver une activité rémunérée pour leurs camps, pour les étudiants qui proposent des cours particuliers, etc…

L’application est géniale. Il nous a fallu aussi la coopération d’un designer pour retravailler les aspects graphiques, le site web.

Aujourd’hui, nos derniers chiffres sont : 2.500 utilisateurs, 1.600 Baby-sitters, plus de 1.000 parents. Pour le hockey, ce sont plus de 230 arbitres (ce qui fait de nous la 1ere plateforme d’arbitres au monde) et déjà 250 matches arbitrés ou sauvés grâce à GoNestor et nous ne faisons que croître.

Le seul bémol est que je dois me mettre à jour au niveau du marketing digital, de la législation, etc.…De nouveau étudier et c’est du pur bonheur.

H : « Stéphane, l’AESM fait chaque année appel à toi pour notre opération Lunch Rhétos et nous avons ce plaisir de pouvoir partager ton expérience. Au fond, que gardes-tu de cette période des humanités à Saint-Michel ?

SDM : La toute première image qui me vient à l’esprit est l’escalier de pierres creusé par les centaines d’élèves qui les ont empruntés. Je venais d’une petite école et je découvrais le paquebot Saint-Michel.

J’y ai été très vite intégré. En rhéto, je suis aussi devenu responsable du club de « Wargames » ce qui m’a permis de faire connaissance avec d’autres élèves des autres années.

A part cela, j’ai beaucoup exploré les recoins du Collège, le quartier des pères, les caves… Nous avons eu la peur de notre vie lorsque nous étions partis en exploration dans le grenier du Collège et qu’une énorme voix est venue nous donner l’ordre de déguerpir. C’était Monsieur Maurice Scheerens (ADS 1968). Seule manque à mon palmarès la bibliothèque des Bollandistes. Je ne perds pas espoir de la découvrir un jour. Il y a aussi eu le jour où Cédric (il se reconnaitra) a malencontreusement déclenché l’alarme du Collège qui fut évacué dans le quart d’heure.

Les ans ont passé et c’est toujours un grand bonheur de revoir mes condisciples ainsi que des Anciens du Collège. Nous avons un formidable potentiel de réseautage !

H : « Merci beaucoup pour cet entretien. On y découvre des traits caractéristiques des anciens : le goût de l’excellence, la curiosité, l’approfondissement de ses connaissances et aussi l’enthousiasme.

Plus d’informations ? www.gonestor.com