« Carrefour Léonard », de Jacques Laffineur

Jacques LAFFINEUR, Carrefour Léonard, 113pp, 2005, Editions Mols, Collection “Autres Sillons” ISBN 2-87402-075-3.

Dans un établissement scolaire adapté, le “carrefour Léonard”, nous y faisons connaissance avec un adolescent handicapé de naissance.

Découvrant le monde grâce à internet, il tombe par hasard sur un jugement (l’arrêt Perruche), qui en France a attribué une indemnisation à un demandeur handicapé pour cause de préjudice subi par la naissance.

“Pourquoi ne pourrais-je également demander une telle indemnité ?” se pose notre adolescent en toute innocence et sans agressivité aucune, n’ayant pas réfléchi sur ce qu’une telle démarche pourrait impliquer.

La réponse nous vient d’un ‘papavocat’, père d’un autre handicapé, pour qui cette requête implique une fondamentale remise en question: “Suis-je responsable du handicap de mon fils ? Ai-je commis une faute ?…”

Ce livre est tout en finesse. Sa lecture introduit durablement le lecteur dans une réflexion personnelle sur le sujet.

Mettre au monde un enfant handicapé n’est pas une faute des parents. Bien du contraire, c’est leur imposer une charge très lourde à assumer.

Penser que les personnes handicapées sont nécessairement plus malheureuses que les autres est une erreur. Elles auraient évidemment ardemment préféré ne pas être clouées sur une chaise pour toute leur vie, mais ceci n’est pas déterminant dans leur état de bonheur ou de malheur. Quel adolescent ‘normal’ n’a-t-il pas un jour reproché à ses parents de ne pas être quelqu’un d’autre ?

Les parents se culpabilisent plus par rapport à l’handicap de leur enfant que les enfants eux-mêmes sur leur propre sort, eux qui vivent leur vie avec toutes ses contraintes et très honnêtement n’en sont pas nécessairement les plus malheureux.

Jacques Laffineur est un ancien du collège St-Michel (ADS 1972). Il apporte un éclairage très humain sur le sujet, en y ajoutant d’intéressantes considérations juridiques. Elles ont l’avantage de dire les choses de manière concise et avec des mots choisis.