Calebasse2roof

Horizons : Et voici la présentation du projet d’éco-construction au Mali de la seconde équipe d’IngénieuxSud de l’UCL, composée de Margot Dehem (ads 2014), Manon Willems, Marianne Pestiaux et Valentine Vanderreydt : Calebasse2roof ou comment se jouer de la pluie de façon originale !

L’ARCHITECTURE EN TERRE EN CRISE AU SAHEL
Un phénomène est actuellement observé : celui de l’abandon de l’architecture en terre pour le béton ou des matériaux importés tels que la tôle. Ces derniers peuvent s’avérer pratiques mais sont coûteux, peu écologique, notamment l’extraction intensive de sable pour le béton, et surtout, peu isothermes. Au contraire, bien plus qu’un patrimoine culturel, l’architecture en terre a des propriétés thermiques très intéressantes permettant de garder l’air frais à l’intérieur sous des chaleurs excédant parfois les 40°C. Mais pourquoi cette tendance ? Il s’avère que l’architecture en terre acquiert une mauvaise image : celle de la maison du pauvre. De plus, elle nécessite de l’entretien : le crépissage annuel est long et fastidieux et n’est plus dans les envies modernes des familles maliennes qui ont tendance de plus en plus à suivre l’exode rural et ses maisons traditionnelles.
LE LAC DE LASSA
Situé à proximité de Bamako, c’est là que nous allons réaliser notre projet en Septembre 2018 (photo ci-dessus). Il s’agit d’un laboratoire d’agriculture urbaine dont le but est la diffusion de l’art et de l’artisanat. Le sujet est la réflexion sur la question climatique et la protection de la biodiversité.

D’AUTRES FACETTES
> le recyclage du plastique : nous pensons créer des tuiles à base de copeaux de calebasses et de plastique recyclé à la manière du bois composite.
> la récupération de l’eau pluie
> l’inclusion des femmes du village dans la réalisation

NOTRE PROJET

Etudiantes en 3ème année de bio-ingénieur et convaincues que le patrimoine de l’architecture en terre doit être conservé, nous travaillons avec des étudiants maliens d’architecture sur la question de sa mise en valeur. Nous nous penchons principalement sur les toitures et réfléchissons à appliquer une couche imperméable sur celles-ci. Protéger les maisons des pluies permettrait de rendre l’architecture plus durable en évitant le crépissage annuel. Nous pensons travailler avec la calebasse : un cucurbitacée local abondant dont la coque ressemble fortement au bois.